IL A TENU SON PARI

21 mai 2012 - 14:23

Le titre lui a changé le LOOK
Louis Nicollin, le charmant président de Montpellier, avait promis qu’il se ferait raser la tête et adopterait la crête si son club devenait champion de France pour la première fois de son histoire. Il a tenu parole. La preuve ci-dessus.

Mais ce n’est pas le première fois que Nicollin se prête à ce type de célébrations capillaires. Il y 32 ans, à la suite d’une victoire de son équipe, en coupe, contre Saint-Étienne, il avait subi, de bonne grâce, une permanente. Comme en témoigne cet article extrait des archives deFrance Football.



Commentaires