L'Angleterre est_elle de retour ! ! !

19 juin 2012 - 23:54

L'Angleterre sur le chemin de la rédemption ?

Incapable de briller sur la scène internationale depuis des années, l'Angleterre semble enfin avoir retrouvé un niveau plus conforme à son statut. Leader invaincu du groupe D, la sélection dirigée par Roy Hodgson doit désormais confirmer face à l'Italie.

L'Angleterre sur le chemin de la rédemption ?, EURO 2012 / ANGLETERRE, euro 2012

L’affaire Terry, la démission de Fabio Capello, la nomination tardive de Roy Hodgson, la suspension de Wayne Rooney, la cascade de forfaits… La route vers l’Euro 2012 a longtemps ressemblé à un chemin de croix pour l’Angleterre. Mais cela en valait visiblement la peine. Alors que la plupart des médias et des supporters avait misé sur un nouveau fiasco, voilà leur équipe nationale qualifiée pour les quarts de finale de la compétition avec le statut de leader invaincu du groupe D. « Nous étions versés dans un groupe très difficile, a confié le capitaine Steven Gerrard à l’issue de la victoire face à l’Ukraine (1-0). Beaucoup de gens ne croyaient pas en notre équipe. La presse anglaise était pessimiste. Sans doute parce que lors des derniers tournois, on avait déçu. Mais ce soir, on n'a rien lâché. Nous avons très bien joué. Ce n'était pas fantastique mais très bien quand même. »

D’équipe moribonde il y a à peine quinze jours, les Anglais se sont transformés en un outsider crédible au moment d’affronter l’Italie pour une place en demi-finale. Avec un groupe enfin uni, un Steven Gerrard enfin retrouvé et un Wayne Rooney enfin efficace dans une compétition internationale (ndlr : avant son but face à l’Ukraine, l’attaquant de Manchester United n’avait plus marqué dans un grand tournoi depuis l’Euro 2004, soit 673 minutes), tout semble aller dans le bon sens pour les hommes de Roy Hodgson. S’il refuse de s’emballer, le sélectionneur anglais est cependant ravi du comportement de son équipe depuis le début de la compétition : « Le plus important est de parler de la manière dont cette équipe s’est conduite pendant ce tournoi. Nous réalisons un très bon tournoi et pour l’instant, nous apprécions chaque minute. Alors pour nous, il n’est pas tellement question d’évoquer nos ambitions. Nous ne faisons que continuer notre bonhomme de chemin en prenant autant de plaisir que l’on peut et en jouant aussi bien que possible. »

Dans un pays qui a tendance à rapidement s’enflammer (dans un sens comme dans l’autre), l’ancien manager de Fulham, West Bromwich Albion et Liverpool a bien raison de garder son calme. Il ne faudrait pas que le joli bilan des Anglais aveugle une équipe dont l’équilibre reste fragile. D’abord parce que cette qualification, qui apparaît comme facile, s’est finalement jouée à peu de choses. Peut-être sur une énorme erreur du corps arbitral qui a été incapable de voir que le tir de l’Ukrainien Marko Devic était bien entré dans le but anglais avant l’intervention de John Terry. Il ne faudrait pas non plus oublier les difficultés rencontrées face à l’équipe de France et les lacunes défensives affichées contre la Suède lors des matchs précédents. Il est encore difficile de réellement juger du niveau de cette équipe anglaise au potentiel indéniable. Le match face à l’Italie, une équipe que l’Angleterre n’a jamais réussi à battre dans une compétition internationale, permettra assurément d’y voir plus clair.

 

ANGLETERRE
1-0
UKRAINE
Stade : Donbass Arena (Donetsk) | Météo : Temps ensoleillé, 25°C 
Commentaires : Mathieu WARNIER |
CARTONS :
  • Gerrard 
  • Cole 
BUTS :
  • (47') Rooney
Angleterre
VS
Ukraine
BUTS : 
_
CARTONS :
  • Tymoshchuk 
  • Rakitskiy 
  • Shevchenko 
Rooney permet à l'Angleterre de finir en tête du groupe , EURO 2012 / ANGLETERRE - UKRAINE : 1-0, Euro 2012

Rooney permet à l'Angleterre de finir en tête du groupe

Grâce à un but du revenant Rooney, l'Angleterre s'est imposée contre l'Ukraine à Donetsk. Annoncés sur le déclin, les Anglais ont montré toute leur détermination. Pour Shevchenko et les siens, l'Euro est terminé.

Le debrief

Critiquée et moquée avant le début de l'Euro, l'Angleterre a fait taire toutes les critiques en finissant premier du groupe D à l'issue de la phase de poules. Les hommes de Roy Hodgson ont clos le premier tour par la plus belle des manières : s'offrir le pays organisateur, l'Ukraine. Les Anglais ont montré une solidité défensive exceptionnelle. L'attaque reste perfectible mais avec le retour de Rooney, l'espoir est permis. L'attaquant de Manchester United a d'ailleurs offert la victoire à son équipe sur sa seule occasion exploitable du match. Avec sept points, les coéquipiers de l'excellent Gerrard ont fait le plein de confiance avant d'afffronter l'Italie dimanche en quarts de finale. Pour l'Ukraine, l'élimination est cruelle car les hommes d'Oleg Blokhine ont montré de très belles choses. Et sans une grossière erreur d'arbitrage, l'Ukraine aurait au moins inscrit un point.

Vos notes, celles de la rédac' et les appréciations de tous les joueurs dans l'onglet « Notez les joueurs » ci-dessus

Le but

48eme minute (1-0)
Johnson décale à droite Gerrard. Le milieu de Liverpool fait la misère à Iarmolenko avant de centrer fort devant le but. Pyatov se rate complètement et permet à Rooney, au deuxième poteau, de marquer dans le but vide.

Les moments forts

22eme minute
Rakytskiy alerte Gusev côté droit. Cole est lobé par la trajectoire du ballon. Gusev récupère, se met sur son pied gauche et tente une frappe lourde. Légèrement au-dessus.

28eme minute 
Young est trouvé côté gauche. L'ailier anglais contrôle et met un centre parfait au deuxième poteau. Sans marquage, Rooney saute trop tôt et ne parvient pas à cadrer son coup de tête.

30eme minute
Beau mouvement collectif ukrainien. Milevskiy porte le ballon sur vingt mètres et décale Iarmolenko à gauche. L'ailier ukrainien se joue de Cole pour tenter une frappe enroulée. Hart se couche rapidement.

52eme minute 
Trouvé côté droit, Gusev réalise un très bon centre-tir. Hart ne prend aucun risque et boxe au-dessus de sa barre.

61eme minute
Corner joué à deux. Iarmolenko met un centre parfait pour Milevskiy, largement hors-jeu. L'attaquant ukrainien place une tête tout juste au-dessus.

62eme minute 
Action époustouflante de l'Ukraine. La défense ukrainienne se joue d'un très gros pressing anglais en jouant avec le feu. Le ballon arrive sur Milevskiy qui contrôle et lance Devic dans la surface. L'attaquant ukrainien couche Lescott avant de frapper. Le ballon est contré par Hart et franchit la ligne. Terry tacle le ballon en l'air. Le but est valide mais M.Kassai demande de jouer.

68eme minute
Centre de Milner au deuxième poteau. Pyatov repousse devant Rooney mais Cole est là pour reprendre d'une demi-volée. Enorme parade de Pyatov qui s'est vite relevé.

73eme minute 
Sans marquage à 25 mètres, Konoplyanka tente une frappe puissante et flottante. Hart semble battu mais il réussit à repousser le ballon d'une main ferme. Lescott a suivi pour repousser.

Monsieur l'arbitre au rapport

M.Kassai, pressenti pour arbitrer la finale de l'Euro, a peut-être fait une croix sur son objectif personnel. Et pour cause. Il a commis la première grosse erreur de la compétition en refusant un but à l'Ukraine alors que le ballon avait entièrement franchi la ligne.

Ça s'est passé en coulisses…

- Cette rencontre entre l'Angleterre et l'Ukraine marque les grands débuts de Rooney dans la compétition. Suspendu deux matchs par l'UEFA pour son comportement violent contre le Monténégro, l'attaquant de Manchester United a été titularisé en lieu et place de Carroll. Il a marqué l'unique but de la rencontre.

- Incertain en raison d'une blessure à un genou, Shevchenko a été remplacé par Devic en attaque. Voronin s'est fait remplacer par Milevskiy. Mikhalik a aussi quitté le onze de départ aux dépens de Rakytskiy. Garmash, lui, fait ses débuts dans l'Euro en lieu et place de Nazarenko.

- Le président ukrainien, Viktor Ianoukovitch, a fait le déplacement à Donetsk pour supporter l'Ukraine.

Feuille de match

Euro 2012 (Groupe D) / ANGLETERRE - UKRAINE : 1-0

Donbass Arena (60 000 spectateurs)
Temps bon Pelouse en bon état 
Arbitre : M.Kassai (HON) (2
But : Rooney (48eme) pour l'Angleterre 
Avertissements : Gerrard (73eme) et Cole (78eme) pour l'Angleterre - Tymoshchuk (63eme), Rakytskiy (74eme) et Shevchenko (86eme) pour l'Ukraine 
Expulsion : Aucune
Angleterre Angleterre
Hart (6) Johnson (5), Lescott (4), Terry (6), Cole (6) Parker (5), Gerrard (8), Milner (5) puis Walcott (69eme), Young (4) Rooney (5) puis Oxlade-Chamberlain (87eme), Welbeck (4) puis Carroll (82eme)
N'ont pas participé : Green (g), Butland (g), Kelly, Baines, Jones, Jagielka, Henderson, Downing, Defoe 
Sélectionneur : R.Hodgson

Ukraine Ukraine
Pyatov (6) Gusev (7), Khacheridi (6), Rakystkiy (4), Selin (4) Tymoshchuk (6), Konoplyanka (5), Garmash (3) puis Nazarenko (78eme), Iarmolenko (7) - Milevskiy (5) puis Butko (77eme), Devic (5) puis Shevchenko (70eme) 
N'ont pas participé : Koval (g), Goryainov (g), Kucher, Mikhalik, Shevchuk, Aliyev, Rotan, Seleznyov, Voronin 
Sélectionneur : O.Blokhine

 

 

CROATIE
0-1
ESPAGNE
Stade : PGE Arena (Gdansk) | Météo : Doux 24° 
Commentaires : Benjamin MERCEREAU B. |
CARTONS :
  • Corluka 
  • Srna 
  • Jelavic 
BUTS : 
_
Croatie
VS
Espagne
BUTS :
  • (87') Jesus Navas
CARTONS : 
_
L'Espagne s'en tire de justesse, EURO 2012 / CROATIE - ESPAGNE : 0-1, Euro 2012

L'Espagne s'en tire de justesse

L'équipe d'Espagne s'est qualifiée en battant de justesse la Croatie grâce à un but de Navas. Mais les Croates méritaient de l'emporter et de passer ce tour. Cette équipe espagnole doit montrer autre chose pour espérer un nouveau titre.

Le debrief

La Croatie n’a que ses yeux pour pleurer : plutôt séduisante dans cet Euro, invaincue dans le tournoi jusqu’à deux minutes de la fin, l’équipe de Slaven Bilic est éliminée. Mais face à l’Espagne, les joueurs de Split ont fait mieux que jeu égal avec les champions en titre. Avec un peu de chance et l’aide de l’arbitre, les Croates avaient en effet les armes pour éliminer l’Espagne lundi et causer LA sensation de ce tournoi. Hélas un arbitrage donnant l’avantage au champion et un Casillas magistral dans le but espagnol ont empêché l’équipe de Modric de transformer leur rêve en réalité. Effrayés par l’enjeu, dominés physiquement, contrôlés techniquement, les Espagnols ont été inoffensifs et ont fini le match la peur au ventre avant d’être soulagés par le but en contre de Navas, quand les Croates attaquaient à tout-va. Alors simple coup de fatigue ou baisse de niveau structurelle ? Les quarts de finale donneront une partie de la réponse. Mais il y a du boulot : entre la défense centrale qui bat de l’aile, un milieu qui se fait transpercer trop facilement et une relation milieu-attaque défaillante, Vicente Del Bosque a du boulot.

Vos notes, celles de la rédac’ et les appréciations de tous les joueurs dans l’onglet « Notez les joueurs » ci-dessus

Les buts

88eme minute (0-1)
En contre, l’Espagne marque Fabregas lance Iniesta dans la surface qui sert Navas qui marque devant le but vide. Une action litigieuse. Main d'Iniesta ? Hors-jeu de a paire Iniesta-Navas ? M.Starck n'a rien trouvé à redire.

Les moments forts

23eme minute
Percée de Torres côté droit qui vient frapper sans angle : Pletikosa est oblige de dégager au premier Poteau en catastrophe.

24eme minute 
Après un tir cadre trop mou de Ramos, c’est Piqué qui monte et frappe de 25 mètres : le tir enroulé passe juste au-dessus.

25eme minute 
Parade au sol de Casillas sur un tir cadré du gauche de Pranjic à l’entrée de la surface.

59eme minute 
Superbe centre de l’extérieur de Modric pour la tête de Rakitic à bout portant. Casillas sauve d’une parade incroyable sur cette tête à six mètres.

78eme minute 
Bonne action de Mandzukic côté gauche qui trouve au second Poteau Perisic qui enchaîne contrôle de la poitrine et volée, mais Casillas veille au grain.

84eme minute 
Bien servi par Fabregas, Iniesta dans la surface frappe mais Pletikosa détourne.

87eme minute 
Sur un corner, Corluka reprend mais ne peut cadrer. On voit sur les ralentis qu’il est accroché par Busquets. Le penalty s’imposait.

Monsieur l’arbitre au rapport

L’arbitre allemand n’aura fait aucun cadeau aux Croates qui peuvent se sentir légitimement spoliés à l’issue de ce match. Au-delà du but espagnol, litigieux, le sifflet allemand aurait dû offrir un penalty aux Croates quelques secondes avant le but de Navas…

Ça s’est passé en coulisses…

- Après sept minutes de jeu, M.Starck a été obligé d’arrêter quelques instants le match suite aux jets de fumigènes sur le terrain.

- Avant le match, l’Espagne et la Croatie savaient qu’en cas de 2-2 les deux équipes étaient qualifiées. Ce qui a fait craindre un arrangement du côté de l’Italie.

- L’équipe d’Espagne ne jouait pas en Rouge ce soir en raison du port du maillot à damier Rouge et Blanc des Croates. Les champions en titre arboraient une tenue Bleu Ciel, déjà portée en amical, qui faisait ressembler les Espagnols à l’Uruguay.

Feuille de match

Euro 2012 (Groupe C) / CROATIE – ESPAGNE : 0-1

Gdansk Arena (40 000 spectateurs environ)
Temps chaud - Pelouse en bon état
Arbitre : M.Stark (ALL) (6
But : Navas (88eme) pour l’Espagne 
Avertissements : Corluka (27eme), Srna (44eme), Trinic (54eme), Jelavic (90eme), Mandzukic (90eme) et Rakitic (92eme) pour la Croatie 
Expulsion : Aucune 
PAYS Croatie
Pletikosa (6) – Vida (6), Corluka (8), Schildenfeld (8), Strinic (6) – Srna (cap) (6) puis Jelavic (65eme), Pranjic (5) puis Perisic (65eme), Vukojevic (5) puis Eduardo (82eme), Modric (7), Rakitic (6) – Mandzukic (6
N'ont pas participé : Kelava (g), Subasic (g), Buljat, Simunic, Vrsaljko, Badelj, Dujmovic, Kranjcar, Kalinic 
Sélectionneur : S.Bilic

PAYS Espagne
Casillas (cap) (8) – Arbeloa (5), Ramos (4), Piqué (4), Alba (5) – Busquets (4), Xabi Alonso (4), Xavi (5) puis Negredo (89eme), Iniesta (5), Silva (7) puis Fabregas (73eme) – Torres (3) puis Navas (61eme) 
N'ont pas participé : Valdes (g), Reina (g), Raul Albiol, Javi Martinez, Juanfran, Santi Cazorla, Pedro, Negredo, Mata, Llorente 
Sélectionneur : V.Del Bosque

 

 

PORTUGAL
2-1
PAYS-BAS
Stade : Stade Metalist (Kharkov) | Commentaires : Franck GUIDICELLI 
CARTONS : 
_
BUTS :
  • (27') Ronaldo
  • (73') Ronaldo
Portugal
VS
Pays-Bas
BUTS :
  • (10') van der Vaart
CARTONS :
  • Willems 
  • Van Persie 

EURO 2012 / PORTUGAL - PAYS-BAS : 2-1

 PUBLIÉ LE : 17/06/2012 À 22H55 - MIS À JOUR LE : 17/06/2012 À 23H42
Le Portugal de Ronaldo domine les Pays-Bas, EURO 2012 / PORTUGAL - PAYS-BAS : 2-1, Euro 2012

Le Portugal de Ronaldo domine les Pays-Bas

Le Portugal se qualifie pour les quarts de finale de l'Euro en dominant de faibles Néerlandais. Le pays finaliste de la dernière Coupe du Monde quitte la compétition avec trois défaites au compteur. Les Portugais affronteront en quarts de finale les Tchèques.

Le debrief

C’est la première énorme sensation de cet Euro : les Pays-Bas, finalistes de la dernière Coupe du Monde, ne passeront pas la phase de poules. Eliminée avec zéro point au compteur, l’équipe de Bert van Marwijk n’en était pas une. Et si elle aurait pu grappiller le point de l’honneur dimanche, elle ne l’aurait dû qu’au seul talent de Van der Vaart, buteur et auteur d’une frappe sur un poteau. Pour le reste, hormis peut-être Stekelenburg qui a sauvé plusieurs fois son camp, c’était la Bérézina… Sans collectif, sans liant, sans rigueur défensive ni schéma tactique compréhensible, les Oranje allaient dans le mur. De l’autre côté, les Portugais, à défaut d’être sécurisants derrière, ont été formidables d’enthousiasme, d’allant et de collectif. Bien emmenée par un super Nani et un Ronaldo retrouvé, auteur de deux buts et de deux frappes sur les montants, l’équipe de Paulo Bento a montré que même sans avant-centre de haut niveau elle pouvait faire mal. Les Tchèques, prochain adversaire des Portugais jeudi 21 juin à Varsovie, savent que la fête de la musique va être compliquée face à Ronaldo et son orchestre qui jouent enfin juste.

Vos notes, celles de la rédac’ et les appréciations de tous les joueurs dans l’onglet « Notez les joueurs » ci-dessus

Les buts

11eme minute (1-0)
Van der Vaart ouvre le score d’un superbe tir enroulé du gauche aux 18 mètres. Le capitaine néerlandais a été décalé par Robben, qui a repiqué de la droite avant de servir en bonne position son partenaire après un bon pressing sur Coentrao.

29eme minute (1-1)
Sur un superbe ballon de Joao Perreira, Cristiano Ronaldo, auteur d’un superbe appel en profondeur, devance Stekelenburg et marque du droit.

74eme minute (2-1)
Contre magistral du Portugal avec Pepe, puis Ronaldo qui donne à Moutinho. Le milieu de terrain du FC Porto lance Nani qui va donner une superbe passe de cinquante mètres au second poteau pour Ronaldo qui contrôle, fixe le gardien et marque du droit.

Les moments forts

15eme minute
Première percée de Ronaldo qui repique au centre et frappe du droit malgré Vlaar. Le ballon touche l’extérieur du poteau droit du gardien néerlandais.

17eme minute 
Sur une grosse bourde défensive néerlandaise, Postiga, tout seul devant Stekelenburg, rate sa frappe du gauche. Le gardien peut la dévier en corner.

23eme minute 
Stekelenburg est à la parade sur une très belle tête de Ronaldo sur un centre parfait de Nani.

33eme minute 
Grosse frappe lointaine de Ronaldo bien boxée par Stekelenburg.

35eme minute 
Corner portugais de la droite repris juste à côté par Ronaldo de la tête au premier poteau.

66eme minute 
Bien servi par Ronaldo, Coentrao se met sur son pied gauche à vingt mètres et déclenche une belle frappe : Stekelenburg détourne en corner.

72eme minute 
Débordement et centre parfait de Ronaldo au second poteau pour Nani qui reprend de près. Mais Stekelenburg s’interpose miraculeusement.

83eme minute 
Aux vingt mètres, Van der Vaart se place sur son pied droit et frappe. Rui Patricio est surpris mais le ballon heurte son poteau gauche.

86eme minute 
Bien servi par Sneijder dans la surface, Van Persie rate le cadre du gauche face à Rui Patricio.

89eme minute 
Parti sur la droite, Ronaldo repique dans l’axe et frappe du gauche, sur le poteau gauche de Stekelenburg.

Monsieur l’arbitre au rapport

L’arbitre italien a parfaitement maîtrisé les débats, même s’il aurait pu sortir réglementairement un ou deux Néerlandais.

Ça s’est passé en coulisses…

- Cristiano Ronaldo n’avait pas encore marqué dans ce tournoi. Très critiqué, le Portugais a réagi dimanche soir, inscrivant son 33eme et son 34eme but en 93 sélections.

Commentaires