ANGLETERRE - ITALIE 0 - 0 ( 2 tab 4 )

24 juin 2012 - 00:28

EURO 2012 : Quart de Finale

ANGLETERRE
0-0
ITALIE
(2 TAB 4)
Stade : Stade Olympique (Kiev) | Météo : Temps clair, 24°C, pelouse correcte 
Commentaires : Benoit MARTIN |
CARTONS : 
_
BUTS : 
_
Angleterre
VS
Italie
BUTS : 
_
CARTONS :
  • Barzagli 
  • Maggio 

L'Italie conjure le sort en éliminant l'Angleterre aux tirs au but, EURO 2012 / ANGLETERRE - ITALIE : 0-0 (2-4 TAB), Euro 2012

L'Italie conjure le sort en éliminant l'Angleterre aux tirs au but

L'Italie, qui avait toujours perdu en quarts de finale lorsqu'elle avait eu à disputer les tirs au but, a été récompensée au bout de la nuit de son gros match face aux Anglais. Les Italiens affronteront l'Allemagne.

Le debrief

L’Italie a conjuré le sort en décrochant dimanche son billet pour une demi-finale face à l’Allemagne à l’issue d’une séance de tirs au but à suspense. Ce qui n’était encore jamais arrivé aux Italiens, systématiquement battus en quarts lorsqu’ils avaient été contraints de passer par cette séance si difficile pour les nerfs. Lors de ce dernier quart de finale, ceux des deux Ashley, Young puis Cole, ont lâché, permettant à Pirlo, qui a tenté et réussi une panenka magnifique mais osée, de poursuivre leur aventure dans cet Euro. Après un début de match équilibré marqué par deux grosses occasions de chaque côté, les Anglais, solides défensivement et bien organisés, avaient subi de plus en plus en raison notamment de problèmes dans la conservation du ballon face à des Italiens très joueurs.

Le match était devenu de plus en plus rythmé et spectaculaire, marqué par beaucoup de duels et d’occasions, sans qu’aucune équipe ne réussisse à débloquer la situation. Malgré les entrées de Carroll et Walcott en attaque côté anglais, la domination italienne s’était faite de plus en plus nette. En fin de match puis durant toute la prolongation – la première de cet Euro 2012 – l’Italie avait poussé pour arracher la victoire. Face à des Anglais épuisés et qui ne cherchaient même plus à sortir, les hommes de Prandelli pensaient même marquer le but de la délivrance, mais la tête gagnante de Nocerino était refusée pour un hors-jeu avéré. Malgré une forte pression italienne, il fallait donc en arriver aux tirs au but pour départager les deux équipes. Et à ce jeu, c’est l’Italie et Diamanti, auteur du tir au but de la qualification, qui ont eu le dernier mot. Une première.

Vos notes, celles de la rédac’ et les appréciations de tous les joueurs dans l’onglet « Notez les joueurs » ci-dessus

Les moments forts

3eme minute
Abate trouve devant lui Marchisio sur le côté gauche. Le milieu de terrain de la Juve centre en retrait pour De Rossi qui reprend le ballon à près de 25 mètres d’une extraordinaire demi-volée de l’extérieur du gauche qui fracasse le poteau droit de Hart, battu.

5eme minute 
Arrêt réflexe extraordinaire de Buffon sur une tentative à bout portant de Johnson consécutive à un centre à ras de terre dans la surface de Milner qu’avait mal négocié Balzaretti. Au départ de l’action, le défenseur de Liverpool voit sa frappe lobée repoussée magnifiquement par la main gauche du gardien italien.

15eme minute 
Rooney se jette et reprend d’une tête plongeante un centre fuyant de Johnson côté droit. Gêné par la très bonne défense d’Abate, la star anglaise envoie sa tentative au-dessus du but de Buffon.

25eme minute 
Superbe ouverture de Pirlo pour Balotelli, qui peut se présenter seul devant Hart mais perd de la vitesse en dépit de son bon contrôle. Finalement, Terry, revenu à toute vitesse, contre le piqué de l’Italien.

32eme minute 
Sans regarder la position de son coéquipier, Montolivo trouve parfaitement Balotelli dans la surface sur une déviation. L’attaquant des Citizens reprend le ballon comme il vient. Un geste difficile qui ne surprend pas Hart.

33eme minute 
Welbeck percute plein axe et sollicite le une-deux sur sa gauche auprès de Rooney qui lui remet le ballon mais le jeune attaquant de Manchester United ouvre trop son pied droit.

38eme minute 
Hart repousse une très belle frappe de Cassano, qui avait réussi son contrôle orienté devant Parker pour se mettre en position de tir.

48eme minute 
Couvert par Lescott sur une passe en première intention de Marchisio suite à un mauvais renvoi de la défense anglaise, De Rossi, seul devant le but, écrase sa reprise de volée et le ballon passe à gauche du but de Hart.

52eme minute 
Hart repousse une nouvelle frappe magistrale de De Rossi de près de trente mètres. Le ballon revient dans les pieds de Balotelli, qui voit lui aussi sa frappe, en pivot, repoussée par le gardien anglais avant que Montolivo n’envoie lui sa reprise de l’extérieur du droit juste au-dessus. Quelle action !

60eme minute 
Sur un centre d’Abate côté droit, Balotelli, à la lutte avec Terry au point de penalty, réussit à contrôler le ballon de la poitrine, à le lever et à tenter un superbe retourné qui passe au-dessus du but anglais.

102eme minute 
Un centre enveloppé de Diamanti dans la surface échappe à tout le monde et termine sur le poteau droit de Hart, de nouveau chanceux.

113eme minute 
Centre de Marchisio au point de penalty pour Diamanti qui manque le cadre.

115eme minute 
Diamanti se défait de Cole sur le côté droit dans la surface avant de centrer devant le but sur la tête de Nocerino, qui marque d’une reprise sous la barre. But justement refusé pour un hors-jeu du Milanais.

Monsieur l’arbitre au rapport

Excellent match de l’arbitre portugais M.Proença, qui n’a rien laissé passer et n’a pris que des bonnes décisions.

Ça s’est passé en coulisses…

- Aussi surprenant que cela puisse paraître, l’Angleterre et l’Italie, opposées dimanche soir dans le dernier quart de finale après dix ans sans opposition, ne s’étaient encore jamais affrontées dans le cadre d’un match à élimination directe.

- L’Italie avait déjà atteint neuf fois dans son histoire les quarts de finale d’une compétition majeure. Pour seulement deux défaites et à chaque fois aux tirs au but. La première fois face à la France en 1998, la deuxième fois contre l’Espagne lors du dernier Euro.

- Très critiqué depuis le début de cet Euro en dépit de son but magnifique face à l’Eire, Mario Balotelli était venu s’exprimer la veille du match en conférence de presse. Contre son gré, mais profitant de cette intervention forcée pour répondre à ses détracteurs. « Le maillot de l’Italie m’a toujours ému, mais ça ne m’a pas gêné. Même pendant cet Euro. Je n’ai pas de problème, je n’arrivais simplement pas à marquer. Mais je n’avais pas « le cul dans le Nutella », comme l’a écrit un de vos collègues. »

Feuille de match

Euro 2012 (Quarts de finale) / ANGLETERRE - ITALIE : 0-0 (2-4 TAB)

Stade Olympique de Kiev (60 000 spectateurs environ)
Temps doux - Pelouse en bon état
Arbitre : M.Proença (POR) (8
Tirs au but réussis : Gerrard, Rooney pour l’Angleterre – Balotelli, Pirlo, Nocerino et Diamanti pour l’Italie 
Tirs au but manqués : As.Young et As.Cole pour l’Angleterre - Montolivo pour l’Italie 
Avertissements : Barzagli (82eme) et Maggio (93eme) pour l’Italie 
Expulsion : Aucune 
ANGLETERRE Angleterre
Hart (7) – G.Johnson (7), Terry (7), Lescott (6), As.Cole (5) – Gerrard (cap) (6), Parker (6) puis Henderson (94eme), Milner (4) puis Walcott (60eme, 4), As.Young (3) - Rooney (5), Welbeck (5) puis Carroll (60eme, 4
N'ont pas participé : Butland (g), Green (g), Baines, P.Jones, Jagielka, M.Kelly, Downing, Oxlade-Chamberlain, Defoe 
Sélectionneur : R.Hodgson

ITALIE Italie
Buffon (cap) (7) – Abate (7) puis Maggio (90eme+1), Barzagli (8), Bonucci (7), Balzaretti (6) – Pirlo (8), De Rossi (7) puis Nocerino (80eme), Marchisio (7), Montolivo (6) - Cassano (6) puis Diamanti (78eme), Balotelli (7
N'ont pas participé : De Sanctis (g), Sirigu, Ogbonna, Giaccherini, Thiago Motta, Borini, Di Natale, Giovinco 
Sélectionneur : C.Prandelli

 

 

 

ESPAGNE
2-0
FRANCE
Stade : Donbass Arena (Donetsk) | Météo : Temps ensoleillé, 25°C 
Commentaires : Arnaud DEMMERLE |
CARTONS :
  • Sergio Ramos 
BUTS :
  • (18') Xabi Alonso
  • (90') Xabi Alonso
Espagne
VS
France
BUTS : 
_
CARTONS :
  • Cabaye 
  • Ménez 

Les Bleus sortent de l'Euro sur une défaite frustrante face à l'Espagne  , EURO 2012 / ESPAGNE - FRANCE : 2-0, Euro 2012

Les Bleus sortent de l'Euro sur une défaite frustrante face à l'Espagne

Triste fin pour les Bleus, battus samedi face à une petite équipe d'Espagne sans génie mais qui a eu le mérite d'ouvrir rapidement le score. Puis de le protéger et de créer une énorme frustration dans le camp français.

Le debrief

Les sportifs ont souvent tendance à dire que le plus dur après une défaite est d’en sortir avec des regrets. Des regrets, les Bleus, battus 2-0 par l’Espagne samedi soir, en auront forcément. Beaucoup même. Mais ce n’est rien à côté de la frustration que devrait provoquer cette désillusion dans le camp français. C’est pratiquement sans lutter, ni même réagir après le premier but du match marqué rapidement par Xabi Alonso sur un centre caviar de Jordi Alba, que l’équipe de France est tombée face à une équipe espagnole qui n’avait pourtant rien d’un monstre lors de ce troisième quart de finale de l’Euro 2012.

Certes, comme toujours, les joueurs de Del Bosque ont dicté le jeu, eu constamment le ballon et pressé (mais pas non plus à l’extrême) leurs adversaires. Mais après avoir fait le plus difficile, à savoir ouvert le score, les Espagnols ont surtout cherché à gérer leur avance. Assurément prenables, les champions du monde et d’Europe en titre, en demi-teinte tout le match en dépit du score final, ont surtout bénéficié de l’énorme déchet technique des Français dans toutes les passes. Sans cela, nul doute que Casillas et ses partenaires, friables derrière, auraient connu beaucoup plus de problèmes. Mais face à cette équipe de France rivée essentiellement sur la défensive, malgré les changements opérés par Laurent Blanc en fin de match, et très maladroite en contre-attaques ou dans la création, une très moyenne équipe d’Espagne suffisait, apparemment.

Vos notes, celles de la rédac’ et les appréciations de tous les joueurs dans l’onglet « Notez les joueurs » ci-dessus

Le but

18eme minute (1-0)
Côté gauche, Iniesta glisse le ballon pour Jordi Alba, parti dans le dos de Debuchy qui se retrouve même au sol sur cette action. L’arrière gauche de Valence a tout le temps pour lever la tête et il dépose son centre au second poteau sur la tête de Xabi Alonso, lancé. Avec beaucoup d’application, le milieu de terrain espagnol, seul face au but, place son coup de tête croisé dans le contre-pied de Lloris.

91eme minute (2-0)
Xabi Alonso tue le match en prenant Lloris à contre-pied sur un penalty consécutif à une faute de Réveillère sur Pedro, qui avait d'abord échappé à Rami sur un très beau geste technique.

Les moments forts

32eme minute
A près de trente mètres dans l’axe, un coup-franc enroulé de Cabaye oblige Casillas à une belle intervention de la main droite pour détourner en corner ce ballon qui prenait la direction de la lucarne.

38eme minute 
Tout seul au point de penalty à la réception d’un corner frappé côté droit par Xavi, Piqué envoie sa reprise de la tête au-dessus.

60eme minute 
Ribéry s’amuse avec Arbeloa sur l’aile gauche et centre dans la surface pour la tête de Debuchy, qui passe de peu au-dessus du but de Casillas.

62eme minute 
Superbe sortie de Lloris dans les pieds de Fabregas. Le gardien français avait parfaitement anticipé la longue passe dans la profondeur de Xavi.

Monsieur l’arbitre au rapport

M.Rizzoli avait déjà arbitré les Bleus face à l’Angleterre au premier match. Comme lors de ce match d’ouverture pour l’équipe de France, il a beaucoup laissé jouer. Même si c’était parfois limite.

Ça s’est passé en coulisses…

- Laurent Blanc, qui semblait hésiter à l’issue du dernier entraînement sur qui aligner au poste de milieu excentré droit, avait finalement décidé de titulariser Mathieu Debuchy. Le Lillois montait d’un cran par rapport à son positionnement habituel, Anthony Réveillère occupant lui le rôle d’arrière droit. Le sélectionneur des Bleus avait par ailleurs choisi de faire confiance en milieu de terrain à Florent Malouda.

- Côté espagnol, Vicente Del Bosque avait laissé planer jusqu’au bout le suspense autour de ses choix offensifs. Le sélectionneur espagnol, qui avait le choix entre Cesc Fabregas et Fernando Torres, avait finalement décidé d’aligner l’attaquant du FC Barcelone, présenté la veille en conférence de presse par Laurent Blanc comme un « non avant-centre mais qui sait marquer des buts ».

- Comme face à la Suède au match précédent, l’équipe de France évoluait de nouveau dans son maillot blanc. Une tunique qui avait porté chance aux Bleus face à l’Allemagne en match amical en mars dernier mais pas face aux Suédois.

Feuille de match

Euro 2012 (quarts de finale) / ESPAGNE - FRANCE : 2-0

Donbass Arena de Donetsk (40 000 spectateurs environ)
Temps doux - Pelouse en bon état
Arbitre : M.Rizzoli (ITA) (5
Buts : Xabi Alonso (18eme et 91eme, sp) pour l’Espagne 
Avertissements : S.Ramos (30eme) pour l’Espagne – Cabaye (42eme) et Ménez (76eme) pour la France 
Expulsion : Aucune 
ESPAGNE Espagne
Casillas (cap) (6) – Arbeloa (4), Piqué (4), S.Ramos (7), Jordi Alba (7) – Busquets (6), Xabi Alonso (8), Xavi (7) - Iniesta (6) puis Cazorla (84eme), D.Silva (4) puis Pedro (65eme), Fabregas (5) puis Torres (67eme) 
N'ont pas participé : Reina (g), Valdès (g), R.Albiol, Javi Martinez, Juanfran, Cazorla, Navas, Llorente, Mata, Negredo 
Sélectionneur : V.Del Bosque

FRANCE France
Lloris (cap) (7) – Réveillère (5), Rami (6), Koscielny (7), Clichy (5) – M’Vila (4) puis Giroud (79eme), Malouda (4) puis Nasri (64eme), Debuchy (3) puis Ménez (64eme), Cabaye (5), Ribéry (5) – Benzema (4
N'ont pas participé : S.Mandanda (g), C.Carrasso (g), A.Diarra, Ben Arfa, Valbuena, Matuidi, Mar.Martin, Evra 
Sélectionneur : L.Blanc

 

 

ALLEMAGNE
4-2
GRÈCE
Stade : PGE Arena (Gdansk) | Météo : Doux 17° 
Commentaires : Benjamin MERCEREAU B. | Arbitre : Damir Skomina
CARTONS : 
_
BUTS :
  • (38') Lahm
  • (60') Khedira
  • (67') Klose
  • (73') Reus
Allemagne
VS
Grèce
BUTS :
  • (54') Samaras
  • (88') Salpingidis
CARTONS :
  • Samaras 
  • Salpingidis 

L'Allemagne balaye la Grèce, EURO 2012 / ALLEMAGNE  GRECE : 4-2, Euro 2012

L'Allemagne balaye la Grèce

L'Allemagne a confirmé son statut de grand favori de l'Euro en infligeant une petite correction vendredi en quart de finale à des Grecs courageux mais trop limités pour bousculer Miroslav Klose et ses partenaires.

Le debrief

Grand favori de cet Euro 2012 au même titre que l’Espagne, l’Allemagne n’a pas eu besoin de beaucoup forcer pour se débarrasser vendredi soir de la Grèce et se qualifier ainsi pour les demi-finales du tournoi. Nettement dominateurs, les Allemands, qui avaient ouvert le score peu avant la pause sur une très belle frappe de leur capitaine, Philipp Lahm, se sont fait une courte frayeur lorsque Samaras a égalisé à la conclusion d’une des seules contre-attaques grecques. Mais vingt minutes plus tard, les Allemands se retrouvaient de nouveau devant au score. Très largement même après que Khedira, Klose et Reus ont répliqué coup sur coup au but égalisateur grec. Une victoire large mais amplement méritée pour les joueurs de Joachim Löw, nettement supérieurs dans le jeu à leurs adversaires.

Vos notes, celles de la rédac’ et les appréciations de tous les joueurs dans l’onglet « Notez les joueurs » ci-dessus

Les buts

39eme minute (1-0)
Longue transversale pour Lahm, qui repique dans l’axe sur son contrôle orienté et arme une frappe flottante du droit qui termine dans le petit filet gauche de Sifakis, même si le gardien grec touche le ballon de la main gauche.

55eme minute (1-1)
Lancé sur le côté droit dans le dos de Badstuber sur une contre-attaque grecque, Salpingidis sprinte le long de la ligne de touche et centre devant le but pour Samaras qui trompe Neuer d’une reprise à bout portant. Le gardien allemand ne fait que freiner la course du ballon.

61eme minute (2-1)
Monté sur le côté droit, Boateng reçoit le ballon et centre au second poteau en direction de Khedira, qui jaillit devant Maniatis et redonne l’avantage aux Allemands sur une superbe reprise de volée de l’extérieur du droit qui se loge sous la barre.

68eme minute (3-1)
Sur un coup-franc très proche du poteau de corner côté droit, Klose saute plus haut que Papadopoulos au premier poteau et marque de la tête dans le but déserté par Sifakis.

75eme minute (4-1)
Lancé dans la profondeur, Klose vient buter sur Sifakis, mais le ballon ressort sur Reus qui fusille le gardien grec d’une reprise de volée terrible sous la barre.

89eme minute (4-2)
Salpingidis réduit le score en prenant Neuer à contre-pied sur un penalty consécutif à une main de Boateng dans la surface.

Les moments forts

4eme minute
Khedira s’approche de la surface grecque et déclenche une frappe à ras de terre que Sifakis repousse dans les pieds de Schürrle, qui marque. But refusé pour un hors-jeu de l’attaquant de Leverkusen.

23eme minute 
Après un une-deux dans la surface avec Klose, Reus décale parfaitement Özil dont la frappe manque de puissance pour suprendre Sifakis.

24eme minute 
Sifakis se couche pour détourner en corner une frappe tendue de Reus.

35eme minute 
Superbe numéro individuel d’Özil qui conserve le ballon entre quatre défenseurs avant de servir en retrait Khedira. Sifakis repousse la frappe à ras de terre du Madrilène.

45eme minute +1
Une frappe superbe de Schürrle manque d’un rien d’accrocher la lucarne droite de Sifakis.

Monsieur l’arbitre au rapport

Bon arbitrage de M.Skomina. Le Slovaque, vigilant en fin de match sur la main de Boateng, a toujours pris les décisions qui s’imposaient.

Ça s’est passé en coulisses…

- Ce deuxième quart de finale s’est déroulé sous les yeux d’Angela Merkel. La Chancelière allemande, considérée par les Grecs comme la principale responsable de la crise économique en Grèce, avait fait le déplacement à Gdansk pour supporter la Nationalmannschaft.

- Joachim Löw avait totalement modifié son attaque pour ce quart de finale face à la Grèce. Podolski, Müller et Gomez, le trio de titulaires jusqu’à maintenant lors de cet Euro, était remplacé vendredi soir par un trident composé de Reus, Schürrle et Klose.

- L’habituel capitaine de l’équipe de Grèce, Giorgios Karagounis, faisait défaut à sa sélection face à l’Allemagne. Le milieu de terrain du Panathinaïkos purgeait un match de suspension après avoir reçu un second carton jaune stupide face à la Russie pour une tentative de simulation.

Feuille de match

Euro 2012 (Quarts de finale) / ALLEMAGNE - GRECE : 4-2

Gdansk Arena (Pologne) (30 000 spectateurs environ)
Temps doux - Pelouse en bon état
Arbitre : M.Skomina (SLQ) (6
Buts : Lahm (39eme), Khedira (6

Commentaires