SUEDE - FRANCE 2 - 0

20 juin 2011 - 00:17

3ème Journée

 

La France prend une leçon contre la Suède et affrontera l'Espagne en quarts

Surpassée dans tous les secteurs, la France a subi mardi une défaite entièrement logique face à des Suédois éliminés mais qui en voulaient beaucoup plus. Une défaite très inquiétante avant d'affronter l'Espagne en quarts.

La France prend une leçon contre la Suède et affrontera l'Espagne en quarts, EURO 2012 / SUEDE - FRANCE : 2-0, Euro 2012

Le debrief

Regorgée de confiance après la victoire contre l’Ukraine (2-0) au match précédent, l’équipe de France a touché le fond, mardi soir face à une équipe de Suède pourtant déjà condamnée. Catastrophiques dans tous les domaines et dépassés sur toutes les parties du terrain par des Suédois nettement plus tranchants dans les duels et à l’aise dans l’utilisation du ballon, les Bleus ont vécu un petit cauchemar. La réussite (poteau de Toivonen en début de match) puis les parades à répétition de Lloris avaient permis un temps à l’équipe de Laurent Blanc d’au moins garder la face au tableau d’affichage. Mais à force d’insister, Ibrahimovic et ses partenaires ont été logiquement récompensés de leurs intentions. Après avoir ouvert la marque sur un superbe ciseau du Milanais, la Suède a définitivement enfoncé l’équipe de France dans le temps additionnel sur une autre reprise de volée magnifique, signée cette fois Larsson. Après 23 matchs sans défaite, la France est tombée sans les armes ni même la manière contre des Suédois qui mériteraient de prolonger l’aventure après une telle production. En quarts de finale, la France affrontera l’Espagne. Et si elle l’aborde avec le même état d’esprit qu’elle a abordé ce dernier match de poule, il n’y a aucune chance qu’elle aille plus loin.

Vos notes, celles de la rédac’ et les appréciations de tous les joueurs dans l’onglet « Notez les joueurs » ci-dessus

Les buts

54eme minute (1-0)
M.Olsson accélère sur l’aile droite et depose son centre au point de penalty sur Ibrahimovic. L’attaquant du Milan reprend le ballon d’une magnifique volée acrobatique qui bat Lloris.

91eme minute (2-0)
Lancé à la limite du hors-jeu sur le côté droit, Wilhelmsson centre au second poteau pour Holmen. La volée en extension du remplaçant suédois ne trouve que la barre mais Larsson a suivi et, avec beaucoup de sang froid, fusille le gardien français d’une reprise canon sous la barre.

Les moments forts

8eme minute
Une double erreur de la défense suédoise, de Granqvist tout d’abord puis de Mellberg, offre un ballon de but à Ribéry, qui voit sa frappe soudaine en pivot repoussée par Isaksson au prix d’un très beau plongeon.

10eme minute 
Sur un long ballon dans les airs, Mexès, à la lutte avec Toivonen, se troue et permet à l’attaquant du PSV Eindhoven de venir défier Lloris. L’attaquant suédois efface le gardien des Bleus mais ne trouve que l’extérieur du poteau gauche en redressant sa frappe.

50eme minute 
Servi sur le côté gauche par Nasri, Benzema fixe Granqvist et enroule une frappe croisée qui passe à un mètre du poteau gauche d’Isaksson.

53eme minute 
Superbe parade de Lloris sur une reprise de volée au second poteau de Larsson.

56eme minute 
Servi sur le côté droit, Ibrahimovic temporise face à deux défenseurs français avant de servir parfaitement Wilhelmsson dans la surface. L’ancien Nantais voit sa frappe puissante dans un angle fermée boxée par Lloris.

57eme minute 
Sur un corner venu de la gauche, Mellberg tente une reprise osée du talon. Le ballon prend de la vitesse et il faut une magnifique claquette de Lloris pour priver le défenseur suédois du but du break.

72eme minute 
Lloris se détend bien sur une frappe lointaine de M’Vila.

82eme minute 
Après un bel effort plein axe, Malouda décale Menez dont la frappe, trop écrasée, est repoussée par Isaksson.

93eme minute
Larsson a le ballon du 3-0 au bout du pied. L'attaquant de Sunderland vient défier Lloris mais perd son duel avec le gardien français, bien sorti.

Monsieur l’arbitre au rapport

Même s’il aurait pu accorder un penalty à Mexès en fin de match pour une main de Mellberg, M.Proença est à créditer d’une belle prestation.

Ça s’est passé en coulisses…

- Battue par l’Ukraine au premier match (2-1) puis par l’Angleterre lors de sa deuxième sortie (3-2), la Suède, déjà éliminée, n’avait plus rien à espérer de ce dernier match. Toutefois, les Suédois, Ibrahimovic le premier, avaient fait part de leur intention de gagner cette rencontre contre la France pour quitter l’Euro avec les honneurs.

- Sur demande exceptionnelle de Michel Platini, le president français de l’UEFA, une minute de silence (plus exactement trente secondes) a été respectée avant le coup d’envoi en hommage à Thierry Roland, décédé samedi dernier à l’âge de 74 ans. A noter qu’une photo de l’ancien commentateur préféré des Français a été affichée sur l’écran géant du stade durant ce court moment de recueillement.

- Par rapport au match précédent, Laurent Blanc avait laissé au repos Cabaye, ménagé et remplacé au coup d’envoi par Yann M’Vila. Le sélectionneur des Bleus avait également décidé de titulariser Ben Arfa pour la première fois de l’Euro. Un choix dont Ménez, pourtant buteur contre l’Ukraine, faisait les frais.

Feuille de match

Euro 2012 (Groupe D) / SUEDE - FRANCE : 2-0

Stade Olympique à Kiev (60 000 spectateurs environ)
Temps chaud - Pelouse en bon état
Arbitre : M.Proença (POR) (6
Buts : Ibrahimovic (54eme) et Larsson (91eme) pour la Suède 
Avertissements : Svensson (70eme) et Holmen (80eme) pour la Suède - Mexès (68eme) pour la France 
Expulsion : Aucune 
SUEDE Suède
Isaksson (6) – Granqvist (5), Mellberg (6), J.Olsson (7), M.Olsson (5) – Källström (6), Svensson (6) puis Holmen (78eme), S.Larsson (7), Bajrami (6) puis Wilhelmsson (46eme, 7) - Toivonen (6) puis Wernbloom (78eme), Ibrahimovic (cap) (8
N'ont pas participé : Wiland (g), Hansson (g), Antonsson, Lustig, Safari, Elm, Rosenberg, Elmander, Hysen 
Sélectionneur : E.Hamren

FRANCE France
Lloris (cap) (7) – Debuchy (4), Rami (2), Mexès (2), Clichy (3) – M’Vila (2) puis Giroud (83eme), A.Diarra (4), Nasri (2) puis Ménez (78eme), Ribéry (5), Ben Arfa (2) puis Malouda (59eme) – Benzema (5
N'ont pas participé : C.Carrasso (g), S.Mandanda (g), Evra, Koscielny, Réveillère, Matuidi, Mar.Martin, Cabaye, Valbuena 
Sélectionneur : L.Blanc

 

ITALIE
2-0
EIRE
Stade : Stade Municipal (Poznan) | Météo : Temps sec et chaud, 27°C 
Commentaires : Cyril SAURON |
CARTONS :
  • Balzaretti 
  • De Rossi 
  • Buffon 
BUTS :
  • (34') Cassano
  • (89') Balotelli
Italie
VS
Eire
BUTS : 
_
CARTONS :
  • St Ledger 
  • Andrews
  • Andrews
L'Italie s'impose contre l'Eire et se qualifie pour les quarts , EURO 2012 / ITALIE - EIRE : 2-0, Euro 2012

L'Italie s'impose contre l'Eire et se qualifie pour les quarts

Grâce à des buts signés Cassano et Balotelli, l'Italie s'est logiquement imposée face à l'Eire. Les hommes de Césare Prandelli profitent du succès de l'Espagne pour se hisser en quarts de finale de l'Euro.

Le debrief

En mauvaise posture avant d’affronter l’Eire, l’Italie a réussi à renverser la situation en décrochant son ticket pour les quarts de finale de l’Euro. La première partie du contrat de la Squadra Azzurra était de battre l’Eire. Chose faite grâce à des buts de Cassano et Balotelli. Un succès logique estampillé Césare Prandelli. Le sélectionneur italien a rangé au placard le 3-5-2 pour un 4-4-2 moins séduisant mais assurément plus efficace. Mais si l’Italie est en quarts de finale, elle le doit en grande partie à l’Espagne, qui a battu la Croatie. Les Espagnols ont joué le jeu et qualifient une équipe qui peut s’avérer redoutable par la suite….

Vos notes, celles de la rédac’ et les appréciations de tous les joueurs dans l’onglet « Notez les joueurs » ci-dessus

Les buts

35eme minute (1-0)
Corner frappé par Pirlo au premier poteau. Cassano grille la politesse à la défense irlandaise pour placer un coup de tête décroisé. Le ballon touche la main de Given et rebondit derrière la ligne. Malgré les réclamations irlandaises, le ballon est bien rentré.

90eme minute (2-0)
Corner de Pirlo au point de penalty. Au marquage avec O’Shea, Balotelli se repose sur son défenseur avant de tromper Given d’une reprise acrobatique. Superbe.

Les moments forts

31eme minute
Première occasion de la rencontre en faveur de l’Italie. Balzaretti déboule côté gauche et centre en retrait pour Di Natale. L’attaquant italien frappe en pivot mais sa tentative est contrée de la main par St-Ledger. M.Cakir ne siffle rien.

34eme minute 
Très beau travail de Cassano dans le rond central qui contrôle et alerte Di Natale dans la profondeur. L’attaquant de l’Udinese évite la sortie de Given et dans un angle impossible, il parvient à frapper de l’extérieur du droit. St-Ledger sauve sur sa ligne.

35eme minute
Pas attaqué aux 30 mètres, Cassano tente une frappe puissante, légèrement flottante. Le ballon semble facile à repousser mais Given concède un corner évitable.

48eme minute 
Superbe double une-deux entre Balzaretti et Cassano. Le revient sur le Milanais qui tente une frappe du plat du pied. St-Ledger repousse devant son gardien.

78eme minute
Coup-franc joué en deux temps pour l’Irlande. Andrews tente une frappe puissante aux 30 mètres. Buffon repousse des deux poings.

Monsieur l’arbitre au rapport

L'arbitrage de M.Cakir n'est pas exempt de tout reproche. L'arbtire turc a souvent sifflé à contre-sens.

Ça s’est passé en coulisses…

- Césare Prandelli, le sélectionneur italien, a opéré une révolution tactique au sein de son équipe. Exit le 3-5-2, place à un 4-4-2 plus classique. Changement tactique et changements au niveau des joueurs. Bonucci, Giaccherini, Maggio et Balotelli ont été remplacés par Abate, Barzagli, Balzaretti et Di Natale dans le onze de départ.

- La presse italienne a beaucoup parlé d’un possible arrangement entre l’Espagne et la Croatie, dans l’autre rencontre du groupe B, plus communément appelé le « Biscotto ». Un match nul 2-2 ou plus entre Espagnols et Croates éliminerait l’Italie, même en cas de succès. Le sélectionneur italien a déclaré n’avoir aucun doute.

- Giovanni Trapattoni, le sélectionneur de l’Eire, a reconduit le même onze battu par l’Espagne, hormis Doyle qui remplace Cox. Il a précisé qu’il alignerait les onze meilleurs de l’équipe, histoire de ne pas fausser les résultats.

- Duff a fêté sa 100eme sélection sous les couleurs de l’Eire. A cette occasion, R.Keane, capitaine légendaire de l’Irlande, lui a passé le brassard de capitaine.

Feuille de match

Euro 2012 (Groupe C) / ITALIE - EIRE : 2-0

Stade Municipal de Poznan (30 000 spectateurs environ)
Temps bon – Pelouse en bon état 
Arbitre : M.Cakir (TUR) (3
Buts : Cassano (35eme) et Balotelli (90eme) pour l’Italie 
Avertissements : Balzaretti (28eme), De Rossi (71eme) et Buffon (73eme) pour l’Italie – Andrews (37eme et 89eme), O’Shea (39eme) et St-Ledger (84eme) pour l’Irlande 
Expulsion : Andrews (89eme) pour l’Eire 
Italie Italie
Buffon (cap) (6) – Abate (6), Barzagli (7), Chiellini (7) puis Bonucci (57eme), Balzaretti (7) – Thiago Motta (6), Pirlo (7), De Rossi (7), Marchisio (5) – Di Natale (6) puis Balotelli (75eme), Cassano (8) puis Diamanti (63eme) 
N'ont pas participé : Sirigu (g), De Sanctis (g), Giaccherini, Maggio, Ogbonna, Montolivo, Nocerino, Borini, Giovinco 
Sélectionneur : C.Prandelli

Eire Eire
Given (5) – O’Shea (5), St-Ledger (6), Dunne (4), Ward (5) – Andrews (3), Whelan (3), Mc Geady (5) puis Long (65eme), Duff (cap) (5), Keane (3) puis Cox (86eme) – Doyle (6) puis Walters (76eme) 
N'ont pas participé : Westwood (g), Forde (g), Kelly, Mc Shane, O'Dea, Gibson, Hunt, Green, Mc Clean 
Sélectionneur : G.Trapattoni

DANEMARK
1-2
ALLEMAGNE
Stade : Arena (Lviv) | Météo : Temps sec et chaud, 
Commentaires : Benoit MARTIN |
CARTONS : 
_
BUTS :
  • (24') Krohn-Dehli
Danemark
VS
Allemagne
BUTS :
  • (18') Podolski
  • (80') Bender
CARTONS : 
_
L'Allemagne dispose du Danemark et termine en tête du groupe B, EURO 2012 / DANEMARK - ALLEMAGNE : 1-2, Euro 2012

L'Allemagne dispose du Danemark et termine en tête du groupe B

Grâce à des buts de Podolski et L.Bender, l'Allemagne a logiquement disposé du Danemark et termine en tête du groupe B. Les hommes de Joachim Löw ont fait le plein de confiance avant les quarts de finale. Place à la Grèce.

Le debrief

Dépassés au milieu de terrain, les Danois ont connu une première période extrêmement délicate. Et ceci malgré l’égalisation de Krohn-Dehli (24eme) qui a répondu à l’ouverture du score de Podolski (19eme). Parfaitement organisées en 4-2-3-1, les troupes de Joachim Löw étaient clairement un cran au-dessus. Idem en seconde période. Les partenaires d’Agger ont fait preuve d’une incroyable passivité alors qu’une victoire était indispensable pour rester en vie dans cet Euro 2012. Au final, les hommes de Morten Olsen ont été logiquement punis sur un but de L.Bender (80eme). Le mal était fait. Les Danois ont été dans l’incapacité de revenir au score et quittent l'Ukraine par la petite porte. De son côté, à l’image du Portugal qui a disposé des Pays-Bas (2-1), l’Allemagne valide son billet pour les quarts de finale. Les partenaires de Gomez ont fait carton plein lors de cette phase de poules. Ils sont fidèles au rendez-vous et affronteront la Grèce au prochain tour.

Vos notes, celles de la rédac’ et les appréciations de tous les joueurs dans l’onglet « Notez les joueurs » ci-dessus

Les buts

19eme minute (0-1)
Servi dans la surface danoise, T.Müller contrôle, se retourne et centre en retrait pour Podolski qui ajuste Andersen. L’Allemagne prend les devants.

24eme minute (1-1)
Eriksen frappe un corner côté droit. Son centre trouve la tête de Bendtner au second poteau. L’attaquant d’Arsenal remet pour Krohn-Dehli qui reprend de la tête au point de penalty et trompe Neuer. Magnifique combinaison des troupes de Mortel Olsen.

80eme minute (1-2)
Contre-attaque allemande. Özil lance L.Bender sur le côté droit de la surface danoise. Le joueur du Bayer Leverkusen trompe Andersen d'une frappe croisée du pied droit. Son premier but en sélection.

Les moments forts

6eme minute
Podolski déborde côté gauche et centre en direction de T.Müller, oublié par la défense danoise. Mais l’attaquant du Bayern Munich écrase trop sa frappe à bout portant. Parade décisive d’Andersen sur ce tir de l’intérieur du pied droit de l’Allemand.

37eme minute 
Podolski s’occupe d’un coup-franc aux abords de la surface danoise, plein axe. Sa frappe lourde du pied gauche termine au-dessus du but d’Andersen.

41eme minute 
Khedira est à l’affût sur une intervention manquée de Kvist dans la surface danoise. Le milieu de terrain du Real Madrid reprend immédiatement de l’extérieur du pied droit. Ça termine de peu à côté du poteau gauche d’Andersen.

51eme minute 
S.Poulsen part sur le côté gauche et centre en direction de Bendtner. Le joueur d’Arsenal contrôle dans la surface allemande et centre en retrait en direction de J.Poulsen qui reprend instantanément du pied droit. Sa frappe termine de très peu à côté du poteau droit de Neuer.

68eme minute 
Tir cadré de Schürrle qui coupe dans la surface danoise sur une passe venue la gauche. L’attaquant allemand déclenche un plat du pied droit. Mais Andersen veille et repousse.

84eme minute 
Sur un centre de Jacobsen, Agger place un bon coup de tête qui passe de peu à côté du but de Neuer.

Monsieur l’arbitre au rapport

Un match sans histoire pour l'arbitre espagnol de la rencontre. On ne l'a presque pas vu. C'est bon signe.

Ça s’est passé en coulisses…

- Suivi par l’Evian TGFC, notamment, le latéral (ou milieu de terrain) gauche Simon Poulsen figure aussi sur les tablettes de Rennes, qui pourrait enregistrer le départ de Romain Danzé et replacer Kevin Théophile-Catherine côté droit. L’international danois est en fin de contrat à l’AZ Alkmaar.

- Privé de J.Boateng (suspension), le sélectionneur allemand Joachim Löw avait décidé de titulariser L.Bender au poste de latéral droit.

- A en croire certains échos de la presse italienne, l’AS Rome envisagerait finalement de conserver Kjaer (VfL Wolfsburg). Le défenseur central international danois pourrait faire l’objet d’un nouveau prêt.

Feuille de match

Euro 2012 (Groupe B) / DANEMARK - ALLEMAGNE : 1-2

Lviv Arena à Lviv (34 000 spectateurs environ)
Temps sec et chaud - Pelouse en bon état
Arbitre : M.Velasco Carballo (ESP) (6
Buts : Krohn-Dehli (24eme) pour le Danemark - Podolski (19eme) et L.Bender (80eme) pour l’Allemagne 
Avertissements : Aucun 
Expulsion : Aucune 
DANEMARK Danemark
Andersen (5) - Jacobsen (4), Kjaer (4), Agger (cap) (5), S.Poulsen (5) - Kvist (4), J.Poulsen (4) puis Mikkelsen (82eme), Zimling (4) puis C.Poulsen (79eme) - Eriksen (4), Bendtner (5), Krohn-Dehli (6
N'ont pas participé : Lindegaard (g), Schmeichel (g), Bjelland, Okore, Wass, Schöne, Silberbauer, Kahlenberg, Rommedahl, Pedersen 
Sélectionneur : M.Olsen

Allemagne Allemagne
Neuer (5) - L.Bender (6), Hummels (5), Badstuber (5), Lahm (cap) (5) - Schweinsteiger (5), Khedira (5) - T.Müller (6) puis Kroos (84eme), Özil (5), Podolski (6) Schürrle (64eme) - Gomez (5) puis Klose (74eme) 
N'ont pas participé : Wiese (g), Zieler (g), Schmelzer, Höwedes, Mertesacker, Gündogan, Götze, Reus
Sélectionneur : J.Löw


Commentaires

2-4
F.C. ST REMY S/CREUSE / St Christophe (1) environ 13 heures
F.C. ST REMY S/CREUSE / St Christophe (1) : résumé du match environ 13 heures
1-0
LEIGNE/USSEAU / F.C. ST REMY S/CREUSE 8 jours
LEIGNE/USSEAU / F.C. ST REMY S/CREUSE : résumé du match 8 jours
F.C. ST REMY S/CREUSE / St Christophe (1) 11 jours
Franck Brunet est devenu membre 16 jours
F.C. ST REMY S/CREUSE : nouveau joueur 21 jours
3-0
F.C. ST REMY S/CREUSE / L ENVIGNE 22 jours
F.C. ST REMY S/CREUSE / L ENVIGNE : résumé du match 22 jours
0-3
F.C. ST REMY S/CREUSE / BEUXES 28 jours
F.C. ST REMY S/CREUSE / BEUXES : résumé du match 28 jours
F.C. ST REMY S/CREUSE : nouveau joueur 29 jours
Saison 2018/2019 1 mois
F.C. ST REMY S/CREUSE / BEUXES 1 mois
F.C. ST REMY S/CREUSE : nouveau joueur 1 mois